RECHERCHES & PUBLICATIONS
Les derniers articles sont en ligne

Un tour d'Horizon du travail social

Publié par Ludovic Perpète le 14/09/2017
Un tour d'Horizon du travail social

AVANT-PROPOS Ce document est l’occasion pour, les équipes de recherche de l'UZ Gent et de l'Hôpital Erasme à Bruxelles de remercier plusieurs personnes qui ont apporté une contribution importante à la réalisation du rapport final 'Tour d'horizon du travail social: développement d'un instrument de gestion dans le travail social en hôpital'. Enquête qui a, notamment, porté sur L’inventaire des activités de travail social dans les hôpitaux universitaires, généraux, spécialisés et gériatriques (de 2009 à mars 2010 inclus)

Guide du Travail Social

Publié par Ludovic PERPETE le 07/06/2017
Guide du Travail Social

L’objectif de ce guide est de fournir aux hôpitaux un outil qui les aide à préciser le contenu du travail social dans leur établissement et à en accroître la visibilité. Actuellement, il n’existe pas de document officiel définissant la mission et les tâches principales du travail social en hôpital. Les travailleurs sociaux en hôpital n’ont donc pas de document de base auquel ils peuvent confronter le contenu de leur travail. Souvent, leur mission et leurs tâches principales ne sont pas très claires pour les partenaires pluridisciplinaires. Les résultats de leur travail sont en outre moins visibles dans le processus de soins.

Lancement de la recherche-action

Publié par Ludovic PERPETE le 08/06/2017
Lancement de la recherche-action

Dans le cadre d’une recherche-action portant sur « Les spécificités du travail social dans les services sociaux hospitaliers », le CERIAS (Centre d’Etudes et de Recherches du Master en Ingénierie et Action sociales Louvain-La-Neuve | Namur) a été mandaté pour mener cette recherche.

Le téléphone comme principal outil

Publié par Ludovic Perpète le 12/09/2017
Le téléphone comme principal outil

Cela fait 36 ans que Martine Smaers travaille au service social de l’hôpital Erasme. D’abord en tant que membre de l’équipe et, depuis 18 ans, en tant que responsable du service. Afin de rester en contact avec le terrain, elle a gardé une activité en unité de soins. « Cela m’apporte beaucoup et peut aussi apporter à mon service », explique-t-elle, tout en louant la richesse du métier, mais aussi sa lourdeur. (Interview de Michelle Cooreman)

«Mutation des soins de santé et travail social hospitalier : enjeux et perspectives » : Bref compte rendu

Pour Hospisoc 2017 s’est achevé par la journée d’étude du 9/11/2017 sur le thème : «Mutation des soins de santé et travail social hospitalier : enjeux et perspectives » Cette journée a rassemblé une centaine de travailleurs sociaux hospitaliers. Au vu des évaluations récoltées, les participants ont été globalement satisfaits. Certains aspects seront à améliorer. A l’avenir, l’association en tiendra compte autant que possible Quels enseignements pouvons-nous tirer de cette journée ? Voici un bref compte-rendu des idées maitresses exposées durant la journée

«Mutation des soins de santé et travail social hospitalier : enjeux et perspectives »

Texte d'Introduction à la journée d'étude par Nelson GUERREIRO, assistant social chef de service au CHU Mont Godinne et président d'Hospisoc.

«Mutation des soins de santé et travail social hospitalier : enjeux et perspectives »

"Les nouveaux enjeux de la gestion hospitalière." Présentation de Gauthier Saelens (directeur général de GhDC)

«Mutation des soins de santé et travail social hospitalier : enjeux et perspectives »

"Quelques enjeux actuels de la prise en charge de la santé en belgique." Présentation par David Lefèbvre (directeur général adjoint de L’UNESSA)

«Mutation des soins de santé et travail social hospitalier : enjeux et perspectives »

"Enquête exploratoire sur les spécificités du travail social dans les services sociaux hospitaliers". Naoual Boumedian (Chercheur au CERIAS) Caroline Debaille (Chercheur associé au CERIAS)

L'accès aux soins santé des personnes étrangères en séjour précaire ou illégal (Hospisoc Liège)

Publié par Ludovic Perpète le 21/05/2018
L'accès aux soins santé des personnes étrangères en séjour précaire ou illégal (Hospisoc Liège)

Ce 14 mai 2018, le CHU de Liège a organisé sa réunion de service en collaboration avec Hospisoc. Près de quarante travailleurs sociaux de 6 institutions de la province de Liège ont été réunis pour une après midi autour de la question de l’accès aux soins de santé des personnes étrangères en séjour précaire ou illégal. Les travailleurs sociaux sont en première ligne face à cette problématique. Nous sommes rarement spécialisés dans le domaine mais nous devons être suffisamment informés pour accompagner les migrants dans le dédale des démarches administratives et juridiques. Le travailleur social est souvent l’interlocuteur des directions (médicale, financière,..). Il doit les informer de la situation du patient, il doit (si possible) les rassurer quant à sa prise en charge financière. La formation et la qualité du réseau du travailleur social sont les clés pour concilier droits et intérêts de chacun. C’est dans cette dynamique qu’Hospisoc a proposé d’ouvrir la réunion d’équipe du CHU aux autres hôpitaux de la province et a invité des acteurs de terrain “spécialisés” afin d’activer les rencontres, favoriser les échanges autour d’un sujet qui nous concerne tous.

 
L'accès aux soins santé des personnes étrangères en séjour précaire ou illégal (Hospisoc Liège)

Sophie LANGEN, Rashmi PAYON et Idriss ALIIDRISS (conseillers retour volontaire) ont présenté le programme « retour volontaire » de Fedasil (www.retourvolontaire.be) . Ce dispositif ne rencontre le souhait que d’une minorité de patients que nous rencontrons à l’hôpital néanmoins il doit faire partie du panel de solutions connues du travailleur social afin de bien informer le patient. Au travers de son programme AMAAR, notamment, fedasil peut apporter un soutien médical personnalisé pour les personnes souhaitant retourner dans leur pays d’origine mais ayant des problèmes médicaux complexes.

L'accès aux soins santé des personnes étrangères en séjour précaire ou illégal (Hospisoc Liège)

Amélie FEYE du service « point d’appui » (www.pointdappui.be) a déconstruit certains préjugés quant à la réalité migratoire dans le monde et en Belgique. Elle a évoqué les raisons qui poussent à l’exil. Elle a confirmé les difficultés à accompagner les migrants dans le contexte de la politique générale à l’asile et l’immigration menée par le gouvernement actuel. Celle-ci est teintée de fermetée et reflète une restriction des droits. Point d’appui se présente comme un réel partenaire “militant” pour les travailleurs sociaux hospitaliers. La défense des droits des personnes étrangères en séjour précaire ou illégal qui ont besoin de soins donne une légitimité à des patients en droit d’être soignés.

La classification IFIC (Institut de classification des fonctions)

Publié par Hospisoc le 21/06/2018
La classification IFIC (Institut de classification des fonctions)

La classification IFIC (www.if-ic.org) a suscité beaucoup de réactions au sein des hôpitaux et particulièrement au sein de notre métier de travailleur social à l’hôpital. Conscient de la complexité et de l’ampleur du travail réalisé par l’IFIC, Hospisoc a toutefois souhaité réagir en proposant de contribuer à l’amélioration de cette classification par le biais de 4 suggestions : 1. En mars 2016, le SPF Santé Publique était un guide du travail social hospitalier. Nous regrettons que ce guide n’ait pas été consulté pour inspirer davantage la description de notre fonction. Il est notamment disponible sur le site web de notre association : www.hospisoc.be. 2. Le collaborateur du service social effectue une grande partie des activités et des tâches répertoriées chez e référent hospitalier : elles devraient être reprises dans notre contenu de fonction. 3. Avoir spécifié les missions du collaborateur social en revalidation, centre psychiatrique, etc. nous amène à penser qu’il aurait été utile de le faire pour d’autres spécialités telles que la pédiatrie, maternité, gériatrie… 4. Au niveau barémique, nous ne comprenons pas pourquoi le chef du service social est repris dans la catégorie 16 alors que le chef de service infirmier et le chef de service psychologie sont dans la catégorie 19 ? Nous demandons qu’il puisse avoir un alignement barémique.

 

This is just a simple notice. Everything is in order and this is a simple link.

TOP